Quatrièmes Journées sur les Architectures Logicielles pour la Robotique Autonome, les Systèmes Cyber-Physiques et les Systèmes Auto-Adaptables 

avec un accent particulier sur le thème Génie logiciel pour la robotique autonome, les systèmes cyber-physiques et les systèmes autonomiques

couplées avec les journées SHARC 2016 ” Software and Hardware Architectures for Robots Control” (faisant suite à la série de conférences CAR organisées depuis 2006)

organisées par le Laboratoire Lab-STICC, soutenue par l’action transversale ALROB des GDR GPL et Robotique du CNRS
Brest, 30 juin et 1er juillet 2016

Date limite des propositions : 9 juin 2016
Types : présentations et posters (travaux nouveaux ou déjà publiés)

Site : http://lab-sticc.univ-brest.fr/~goulven/sharc2016/

Depuis une vingtaine d’années, la robotique autonome fait face à une croissance rapide dans la complexité des besoins et des exigences pour des robots chargés de missions multiples, capables de se coordonner, et fournissant des garanties de sûreté et de sécurité puissent être vérifiées et certifiées en vue d’une utilisation dans un environnement humain. En parallèle, une évolution similaire dans le domaine des systèmes temps-réel embarqués répartis a justifié l’émergence du domaine des systèmes “cyber-physiques” reflétant une montée similaire en complexité. D’autres domaines sont également apparus, comme l’informatique autonomique, partageant les mêmes défis scientifiques dans la conception et la mise en oeuvre de leurs architectures logicielles.

Les architectures logicielles dans ces domaines cherchent toutes, globalement, à intégrer un système informatisé de contrôle avec d’autres traitements d’informations de plus en plus lourds (cartographie, planification, analyse de données, apprentissage, etc.), et ce dans un contexte en prise constante avec le monde réel. L’expérience de ces vingt dernières années en robotique autonome montre que dans ces domaines la réalisation d’architectures logicielles correctes et sûres, facilement réutilisables et évolutives reste un défi formidable car il est très difficile d’obtenir un bon découplage entre capteurs, contrôle, algorithmes et actionneurs. La prise en compte du temps et des contraintes diverses a mené à des systèmes très couplés, où les caractéristiques des capteurs et des actionneurs de même que le cahier des charges des fonctionnalités attendues finissent par dicter des solutions spécifiques en termes d’algorithmes, d’architectures, de configurations des intergiciels et du système, etc., solutions qui sont coûteuses à développer et ensuite difficiles à valider, à vérifier et à faire évoluer.

Après le succès des journées organisées le 1er décembre 2014 au LIP6 à Paris et les 29-30 juin 2015 au CITI à Lyon et le 7 décembre 2015 à nouveau au LIP6 à Paris, ces quatrièmes journées vont poursuivre l’animation de la communauté par des échanges et des collaborations sur les défis scientifiques communs au au développement de ces architectures de contrôle, autonomiques et cyber-physiques.

Pour cette nouvelle édition, la thématique centrale est le ” Génie logiciel pour la robotique autonome, les systèmes cyber-physiques et les systèmes autonomiques “. La mise en oeuvre de ces architectures posent des défis particuliers sur l’ensemble du développement et du cycle de vie : élicitations et expressions des besoins, conception, développement, tests unitaires, tests d’intégration, vérification et validation, sûreté de fonctionnement (expression des contraintes, détection des violations, détection des fautes, etc.), déploiement, évolution et maintenance. Des contributions sur l’ensemble de ce spectre sont attendues.

De plus, des contributions peuvent également être soumises sur les autres thématiques générales suivantes (mais toujours comprises dans l’optique des architectures logicielles pour la robotique autonome, les systèmes cyber-physiques et les systèmes auto-adaptables) :

- définition d’architectures logicielles ;
- langages de programmation, abstractions de programmation et patrons
de conception ;
- la composition, coordination, inter-connexion de ces systèmes.

Types de propositions

L’objectif de ces journées est d’abord l’animation de la communauté de recherche dans le domaine. La présentation de travaux nouveaux non-publiés n’est pas une condition de participation. Les propositions faites sur la base de travaux préalablement publiés sont parfaitement acceptables. Deux types de propositions sont possibles :

- propositions de présentations orales requérant l’envoi d’un article,
ou
- propositions de posters requérant l’envoi d’un article court.

La sélection des travaux présentés oralement sera faite en fonction de leur intérêt le plus large pour la communauté et leur pertinence par rapport aux thèmes de la journée. Les propositions de présentations orales non-retenues pourront se voir offrir la possibilité de présenter un poster.

Pour éviter les problèmes de droits de publication sur les articles déjà publiés ou à publier, il ne sera pas fait d’actes formels de ces journées. La présentation (orale ou poster) de travaux déjà publiés, en cours de soumission ailleurs ou à soumettre plus tard est donc tout à fait possible. Pour les auteurs qui le souhaiteront, les supports et les textes pourront cependant être mis sur le site de la journée.

Modalités de proposition

- la date limite des propositions est le 9 juin 2016 ;
- les propositions sont envoyées directement par courrier électronique
à l’un ou l’autre des membres du comité scientifique ;
- les résultats et invitations seront donnés au plus tard le 13 juin
2016.

Modalités de participation

Les journées sont organisées conjointement avec la conférence ” Software and Hardware Architectures for Robots Control, SHARC 2016″ (faisant suite à la série de conférences CAR organisées depuis 2006) et des sessions communes seront organisées. La participation aux journées est ouverte aux personnes souhaitant simplement assister aux présentations, consulter les posters et participer aux discussions. Participants simples et orateurs devront cependant s’inscrire à la conférence SHARC 2016.

Comité scientifique

  • David Andreu LIRMM andreu/at/lirmm.fr
  • Jean-Philippe Babau Lab-STICC jean-philippe.babau/at/univ-brest.fr
  • Noury Bouraqadi EM Douai noury.bouraqadi/at/mines-douai.fr
  • Goulven Guillou Lab-STICC goulven.guillou/at/univ-brest.fr
  • Jacques Malenfant LIP6 jacques.malenfant/at/lip6.fr
  • Roger Pissard-Gibolet INRIA Grenoble roger.pissard/at/inria.fr
  • Eric Rutten INRIA Grenoble eric.rutten/at/inria.fr
  • Olivier Simonin CITI-Inria olivier.simonin/at/insa-lyon.fr
  • Serge Stinckwich UMMISCO serge.stinckwich/at/gmail.com

JFSMA 2016

24e Journées Francophones sur les Systèmes Multi-Agents
5-7 octobre 2016
Saint Martin du Vivier (à proximité de Rouen)
http://jfsma2016.litislab.fr/

Dates importantes

- Soumission des résumés : 14 mars 2016
- Soumission des articles : 21 mars 2016
- Notification aux auteurs : 3 juin 2016
- Réception des versions définitives : 1er juillet 2016

Domaine de la conférence

Les Journées Francophones sur les Systèmes Multi-Agents (JFSMA) sont un moment privilégié d’échanges scientifiques transversaux. Durant trois journées, les JFSMA réunissent des chercheurs qui étudient, utilisent et font évoluer le paradigme multi-agent pour adresser des problématiques issues de domaines liés à l’informatique (intelligence et vie artificielle, génie logiciel, robotique collective, etc.) et aux sciences humaines et naturelles (économie, sociologie, éthologie, etc.).

Nourri de cette pluridisciplinarité, le paradigme multi-agent fournit un cadre conceptuel pour l’étude et la conception de systèmes dont la dynamique globale est le fruit d’entités autonomes –agents– qui interagissent dans un environnement commun. Les travaux de recherche qui sont associés à ce paradigme proposent ainsi des modèles, des méthodologies, des techniques et des outils qui permettent notamment de répondre à différents problèmes que l’on peut décliner selon quatre aspects :

- le développement de systèmes informatiques décentralisés où l’approche SMA permet l’intégration flexible et la coopération de logiciels et de services autonome
- la résolution collective de problème pour laquelle il s’agit de résoudre de manière distribuée un problème qui se pose globalement à la collectivité d’agents
- la simulation de phénomènes complexes où la modélisation multi-agent apporte un cadre conceptuel permettant la représentation et la simulation de systèmes faisant intervenir différentes entités en interaction
- le développement de systèmes médiatisés où utilisateurs humains et agents artificiels interagissent directement ou indirectement, dans le cadre d’activités collectives de type éducatif, culturel ou social.

Nous attendons des contributions originales relevant de ces domaines. Celles-ci peuvent proposer des avancées conceptuelles, formelles ou logicielles. Elles peuvent également être analytiques (sur les problèmes, les enjeux…) ou encore synthétiques (par exemple des retours sur expérimentations).

Par tradition, chaque édition des JFSMA met en exergue une thématique spécifique que les auteurs sont invités à prendre en compte dans leurs contributions. Cette année, le thème des journées est “systèmes multi-agents et simulation”.

Les liens qui unissent le domaine des SMA et la simulation informatique sont très étroits. D’un côté, les SMA sont aujourd’hui reconnus comme un paradigme de modélisation pertinent pour la simulation et l’étude des systèmes complexes dans de nombreuses disciplines. De l’autre, parce que les SMA produisent des dynamiques collectives difficiles à prévoir, même dans des environnements contrôlés, la simulation est aussi un élément majeur du génie logiciel orienté multi-agent dans la mesure où elle constitue le moyen grâce auxquels de nombreux SMA applicatifs sont prototypés, validés, voire mis en œuvre. L’évolution des modèles et des outils utilisés pour simuler les SMA est donc un élément-clé du domaine.

Conséquence de la richesse du paradigme multi-agent et du large spectre des applications envisagées, il existe de nombreuses façons différentes de modéliser et de simuler les comportements, leur environnement, leurs interactions et les différentes dynamiques liées à leur couplage. Si la diversité croissante des approches peut être liée à celle des usages, elle pose cependant la question de la réutilisation de l’existant, et donc de la capitalisation des efforts et des expériences.

Cette édition sera l’occasion de faire le point sur les différentes solutions utilisées par la communauté dans divers contextes, et ainsi de favoriser le partage d’expériences. Le cas échéant, les auteurs sont donc invités à motiver et à détailler explicitement dans leur contribution les choix qui auront été faits en la matière (plate-forme, implémentation des différentes dynamiques, etc.), quel que soit le but sous-jacent. Sur ces aspects, on s’attachera notamment à justifier l’adéquation entre ces choix et les objectifs visés, ainsi qu’à mettre en lumière les points qui restent difficiles ou à identifier des problématiques qui n’ont pas été encore abordées.

Format des soumissions d’articles longs

La langue officielle de la conférence est le français. Seules les soumissions en français et respectant le format de soumission seront considérées. Comme pour les dernières éditions, les actes de la conférence seront publiés chez Cépaduès et indexés sur DBLP. Les articles ne devront pas dépasser 10 pages et leur format devra respecter scrupuleusement les instructions aux auteurs disponibles sur le site de la conférence.

Format des soumissions d’articles de démonstration

La soumission de démonstrations à présenter pendant la conférence est également prévue par un article de 2 pages, respectant le format d’article

disponible sur le site de la conférence. Les articles de démonstration seront inclus dans les actes des JFSMA 2016.Processus de soumission

La soumission se fait en deux temps : soumission d’un résumé de l’article et soumission de l’article complet, une semaine plus tard. Le processus de soumission et de relecture s’appuie sur EasyChair à cette adresse : https://www.easychair.org/conferences/?conf=jfsma2016

Soumission du résumé de l’articleLes résumés sont soumis en utilisant EasyChair au format texte uniquement. La soumission comprend le titre de l’article, les noms et affiliations des auteurs, un résumé d’environ 10 lignes et un ensemble de mots-clés parmi les suivants :

+ Agent (architecture, perception, action)
+ Agents conversationnels
+ Confiance, Confidentialité, Sécurité
+ Coordination, Travail en équipe, Planification
+ Déploiement de SMA, Résistance aux pannes, Fiabilité
+ Émergence, Auto-organisation, Viabilité
+ Environnement (modélisation d’environnements)
+ Environnements de développements multi-agents
+ Évolution, Adaptation, Apprentissage
+ Intelligence ambiante, Informatique diffuse
+ Interaction, Communication, Protocoles
+ Jeux sérieux, Réalité virtuelle
+ Langages de programmation multi-agents
+ Méta-Modèles multi-agents
+ Méthodes et méthodologies multi-agents
+ Modèles de comportement agent
+ Modèles formels agent
+ Modélisation multi-niveaux
+ Organisations, Normes, Coalitions
+ Résolution collective de problèmes
+ Robotique collective
+ Simulation multi-agents
+ Systèmes mixtes, Approches participatives
+ Théorie des jeux
+ Vérification et validation des systèmes multi-agents
+ Vie artificielle, Intelligence en essaim

Soumission de la version complète de l’article

La soumission de la version complète se fait également via EasyChair, uniquement au format PDF. Elle devra respecter scrupuleusement le style de présentation disponible sur le site de la conférence.

Comités et organisation

Président du comité de programme : Fabien Michel (LIRMM, Université de Montpellier)
Président du comité d’organisation : Julien Saunier (LITIS, INSA de Rouen)

Comité consultatif : Pierre Chevaillier (Lab-STICC, ENIB), Rémy Courdier (LIM, Université de la Réunion), Salima Hassas (LIRIS, Université de Lyon), Michel Occello (LCIS, Université Pierre Mendès France, Valence), Laurent Vercouter (LITIS, INSA de Rouen)

La constitution complète des comités de programme et d’organisation des JFSMA 2016 est présentée sur le site de la conférence.

Journée sur les Architectures Logicielles pour la Robotique Autonome, les Systèmes Cyber-Physiques et les Systèmes Auto-Adaptables sur le thème Modèles à l’exécution (model@runtime) pour la vérification, la simulation et l’auto-adaptabilité dynamiques organisée par le Laboratoire LIP6, soutenue par l’action transversale ALROB entre les GDR GPL et Robotique du CNRS LIP6/Université Pierre et Marie Curie, 7 décembre 2015

Date limite des propositions : vendredi 13 novembre 2015

Types : présentations et posters (travaux nouveaux ou dejà publiés)

Depuis une vingtaine d’années, la robotique autonome fait face à une croissance rapide dans
la complexité des besoins et des exigences pour des robots chargés de missions multiples, capables
de se coordonner, et fournissant des garanties de sûreté et de sécurité puissent être vérifiées et
certifiées en vue d’une utilisation dans un environnement humain. En parallèle, une évolution
similaire dans le domaine des systèmes temps-réel embarqués répartis a justifié l’émergence du
domaine des systèmes « cyber-physiques » reflétant une montée similaire en complexité. D’autres
domaines sont également apparus, comme l’informatique autonomique, partageant les mêmes objectifs
scientifiques dans la conception et la mise en oeuvre de leurs architectures logicielles.
Ces architectures logicielles visent toutes, globalement, à intégrer un système informatisé de
contrôle avec d’autres traitements d’informations de plus en plus lourds (cartographie, planification,
analyse de données, apprentissage, etc.), et ce dans un contexte en prise constante avec
le monde réel. L’expérience de ces vingt dernières années en robotique autonome montre que la
réalisation d’architectures logicielles correctes et sûres, facilement réutilisables et évolutives reste
un défi formidable car il est très difficile d’obtenir un bon découplage entre capteurs, contrôle,
algorithmes et actionneurs. La prise en compte du temps et des contraintes diverses a mené à des
systèmes très couplés, où les caractéristiques des capteurs et des actionneurs de même que le cahier
des charges des fonctionnalités attendues finissent par dicter des solutions spécifiques en termes
d’algorithmes, d’architectures, de configurations des intergiciels et du système, etc., solutions qui
sont coûteuses à développer et ensuite difficiles à valider, à vérifier et à faire évoluer.

Après le succès des Première et Seconde Journées organisées le 1er décembre 2014 au LIP6 à
Paris et les 29-30 juin 2015 au CITI à Lyon, cette troisième journée souhaite poursuivre l’animation de la
communauté par des échanges et des collaborations sur les défis scientifiques communs au génie
logiciel et au développement de ces architectures de contrôle, autonomiques et cyber-physiques.
Pour cette troisième édition, la thématique centrale est « Modèles à l’exécution » (model@
runtime). L’utilisation de modèles d’architecture logicielle (UML, …) ou de comportement
(automates, systèmes hybrides, …) est une pratique centrale et courante en génie logiciel depuis
plusieurs années déjà. Plus récemment, l’idée d’embarquer au sein du système une représentation
de ses modèles manipulable à l’exécution se développe de plus en plus. Ces modèles embarqués
peuvent alors servir de base à la vérification dynamique, à l’apprentissage, à la simulation et plus
généralement à l’auto-adaptation dynamiques des architectures logicielles. Des contributions sur
les approches utilisant les modèles à l’exécution développées dans les domaines des architectures de
contrôle de robots, de l’automatique, des systèmes autonomiques et des systèmes cyber-physiques
en général sont particulièrement attendues.

Des contributions peuvent également être soumises sur les thématiques générales suivantes
(toujours comprises dans l’optique des architectures logicielles pour la robotique autonome, les
systèmes cyber-physiques et les systèmes auto-adaptables) :
— définition d’architectures logicielles
— langages de programmation, abstractions de programmation, et patrons de conception
— spécification, modélisation et validation, en particulier en fonction de leur impact et contraintes
sur les architectures logicielles
— les aspects du génie logiciel directement liés aux architectures logicielles : conception, développement,
tests, validation, gestion du cycle de vie, etc.
— composition, coordination, inter-connexion de ces systèmes

Types de propositions
L’objectif de ces journées est d’abord l’animation de la communauté de recherche dans le domaine.
La présentation de travaux nouveaux non-publiés n’est pas une condition de participation.
Les propositions faites sur la base de travaux préalablement publiés sont parfaitement acceptables.
Deux types de propositions sont possibles :
— propositions de présentations orales requérant l’envoi d’un article, ou
— propositions de posters requérant l’envoi d’un article court.

La sélection des travaux présentés oralement sera faite en fonction de leur intérêt le plus large
pour la communauté et leur pertinence par rapport aux thèmes de la journée. Les propositions de
présentations orales non-retenues pourront se voir offrir la possibilité de présenter un poster.

Pour éviter les problèmes de droits de publication, il ne sera pas fait d’actes formels de ces
journées ; la présentation (orale ou poster) de travaux déjà publiés, en cours de soumission ailleurs
ou à soumettre plus tard est donc tout à fait possible. Pour les auteurs qui le souhaiteront, les
supports et les textes pourront cependant être mis sur le site de la journée.

Modalités de proposition
— la date limite des propositions est le vendredi 13 novembre 2015 ;
— les propositions sont envoyées directement par courrier électronique à l’un ou l’autre des
membres du comité scientifique ;
— les résultats et invitations seront donnés au plus tard le vendredi 20 novembre 2015.

Comité scientifique
David Andreu LIRMM andreu/at/lirmm.fr
Noury Bouraqadi EMDouai noury.bouraqadi/at/mines-douai.fr
Jacques Malenfant LIP6 jacques.malenfant/at/lip6.fr
Roger Pissard-Gibolet INRIA Grenoble roger.pissard/at/inria.fr
Romain Rouvoy LIFL-CRiSTAL romain.rouvoy/at/univ-lille1.fr
Éric Rutten INRIA Grenoble eric.rutten/at/inria.fr
Olivier Simonin CITI-Inria olivier.simonin/at/insa-lyon.fr
Serge Stinckwich UMMISCO serge.stinckwich/at/gmail.com

This conference is aimed at addressing important aspects of robot control architectures, with a specific emphasis on distribution, verification and validation, languages and modeling, and implementation of control architectures. It brings together researchers and practitioners from universities, institutions and industries, working in this field. It intends to be a meeting to expose and discuss gathered expertise, identified rends and issues, as well as new scientific results and applications around software control architectures related topics, through plenary invited papers.

Theme
Due to their increasing complexity, nowadays intervention robots, that to say those dedicated for instance to exploration, security or defence applications, definitely raise huge scientific and commercial issues. Whatever the considered environment, terrestrial, aerial, marine or even spatial, this complexity mainly derives from the integration of multiple functionalities: advanced perception, planning, navigation, autonomous behaviours, in parallel with communication or robots coordination enable to tackle more and more difficult missions.

But robots can only be equipped with such functions if an appropriate hardware and software structure is embedded: the software architectures will hence be the main concern of this conference.
As quoted above, the control architecture is thus a necessary element for the integration of a multitude of works; it also permits to cope with technological advances that continually offer new devices for communication, localization, computing, etc. As a matter of fact, it should be modular, reusable, scalable and even readable (ability to analyze and understand it).
Besides, such properties ease the sharing of competencies among the robotics community, but also with computer scientists and automatics specialists as the domain is inherently a multidisciplinary one.

Numerous solutions have been proposed, based on the “classical” three layers architecture or on more “modern” approaches such as object or component oriented programming. Actually, almost every robot integrates its own architecture; the workshop will thus be a real opportunity to share reflections on these solutions but also on related needs, especially on middleware for robotics, which are of particular importance in multi-robot applications for instance.
Hence, this conference on control architectures of robots aims at gathering a large number of robotics actors (researchers, manufacturers as well as state institutions) in order to highlight the multiple issues, key difficulties and potential sources of advances.

Schedule – Dates
- Paper submission (full paper or extended abstract): May 18 2015
- Paper Acceptation Notification : May 29 2015
- Camera Ready due : June 29 2015
- Conference: 29-30 June 2015

Submission Guideline
- Even if CAR is a french conference, we prefer articles written in english
- No specific style is asked : latex article style is OK
- No limit on article length, usually articles for CAR are between 6 and 17 pages long !

Web Page
http://car-conference.fr/

Scientific Committee
- David Andreu LIRMM, Univ. Montpellier 2
- Noury Bouraqadi Ecoles des Mines de Douai,
- Jacques Malenfant LIP6, UPMC
- Roger Pissard-Gibollet INRIA Grenoble,
- Julien Ponge CITI-INRIA, INSA de Lyon
- Olivier Simonin CITI-INRIA, INSA de Lyon
- Serge Stinckwich UBCN & UMMISCO, IRD/UPMC

For the 2014 edition of the CAR workshop (Control Architectures for Robots) we’re glad to have Dr. Florian Röhrbein as our invited speaker. His talk will be entitled: ”The Human Brain Project and its Neurorobotics Platform“. You’ll find below the abstract of this talk as well as a short bio of Dr. Röhrbein.

ABSTRACT

The HBP is one of two European Flagship projects dedicated to long-term basic research with a planned funding of 1 billion € over 10 years. The ultimate goal is to gain profound insights into brain functions, develop new treatments for brain diseases and build entirely new computing technologies. HBP has three research areas – Neuroscience, Medicine and Future Computing – and will develop six ICT platforms, dedicated to Neuro¬informatics, Brain Simulation, High Performance Computing, Medical Informatics, Neuromorphic Computing and Neurorobotics. HBP is completely open, i.e., these platforms will be made available to all interested research communities worldwide, enabling them to profit from each other. Our vision is that interactive supercomputing, driven by the needs of brain simulation, will impact many industries. Devices and systems, modelled after the brain, are to overcome current limits on the energy-efficiency, reliability and programmability, clearing the road for systems with brain-like intelligence. The Neurorobotics Platform will offer scientists and technology developers a software and hardware infrastructure allowing them to connect pre-validated brain models to detailed simulations of robot bodies and environments and to use the resulting neurorobotic systems in silico experiments and technology development. In this talk, I will give an overview of the HBP, outline the goals of the Neurorobotics subproject, and sketch the work which is planned for the next two years.

BIO

Dr. Florian Röhrbein is a senior lecturer at the research group “Robotics and Embedded Systems” in TUM’s Informatics Department. He is managing director of the Neurorobotics subproject of the Human Brain Project flagship. He has international work experience in various projects on brain-inspired cognitive systems. Research stays include the MacKay Institute of Communication and Neuroscience (UK), the HONDA Research Institute Europe (Germany) and the Albert Einstein College of Medicine (New York). He received his Diploma and PhD from TU München and the venia legendi for computer science from Universität Bremen. Prior to his involvement in the Human Brain Project, he was member of the executive committee of the ECHORD project and was responsible for the structured dialogue between industry and academia in European robotics.

Le programme de l’édition 2014 aux Journées Nationales de Robotique Humanoïde et Architecture de Contrôle en Robotique (JNRH-CAR) est désormais disponible. Cette année les journées se tiendront à Paris à la cité internationale les 23 et 24 juin.

Les inscriptions en ligne sonts ouvertes. Le prix comprend :

  • L’accès à la conférence
  • Le programme et les résumés des interventions
  • Les pauses café des 23 & 24 Juin 2014
  • Les déjeuners des 23 & 24 Juin 2014
  • Le diner du 23 Juin 2014

 

 

PhaROS has being in this last edition of FOSDEM (2014) we are proud to share our time and space with a lot of open source projects. Thank you very much for good feelings, feedback and sharing this amazing time.
Video and photos from this great event will be soon available here. Meanwhile, here are the slides

Keep tuned!

After initials tests we have made at the lab, we presented our RoboShop project on the 16th of October, as well as during 3 days from 21st to 23rd october in two different events outside our university. The stand was small. Yet we managed to successfully run our demo of a helper robot that targets shopping malls (see video below). We will be presenting even more demos to the public on thursday 28th november as part of the European Robotics Week. We will report them here. Stay tuned.  

As part of the Robotics Week 2013 organized  by the non-profit euRobotics, we will be presenting demos featuring some robots we are using for our research. Our goal is to increase awareness of the general public to current status of robotics and what robots can actually do. We will present different kinds of robots and demo their capabilities through some application scenarios.

Demos will be held in the Département Informatique et Automatique at the Ecole des Mines de Douai (Northern France). If you wish to attend, please drop us an email: car @ minesdouai . fr. We scheduled demos the 28th of november 2013 at the following hours:
* morning from 10:00am to 12:00am
* afternoon from 2:30pm to 4:30pm

You can find more info on this event on the dedicated page.

The 11th IEEE International Symposium on Safety, Security, and Rescue Robotics continues its tradition of attracting cutting-edge papers in the theory and practice of robots for all types of safety, security, and rescue applications such as disaster response, mitigation and recovery; rapid and secure inspection of critical infrastructure; detection of chemical, biological and radiological risks, and operations in these dangerous sites.

SSRR 2013 also serves as an entry point for researchers and technologists who want to learn more about safety, security and rescue robotics, through tutorials and keynotes.

A Rescue Robotics Camp, attached to the conference, gives participants the opportunity to learn about the state of the art algorithms for Search and Rescue Robots and their use. The camp is organized in collaboration with the NIFTi EU project and RoboCup.

Papers and participation fall into:

  • Regular papers (4-6 pages) describing original work in SSR or work that can be applied to SSR domains.
  • Center/project papers (2-4 pages) describing work at centers or active multi-institutional projects.
  • Vision papers (2-4) presenting long-term challenges or new ideas outside of the mainstream in computing for SSR robotics.
  • Late Breaking Reports (1-2 pages) contributing novel directions or work which has not been fully analyzed or explored. Late Breaking Reports are reviewed and the relevance of the material to the SSR domains must be clear.

Topics include but are not limited to:

  • Biologically inspired solutions
  • Casualty assessment, care and extraction
  • Chemical, biological, or radiological events
  • Computer vision
  • GPS-denied navigation and mapping
  • Humanoid robots
  • Humanitarian demining
  • Human-robot interaction
  • Inspection of critical infrastructure
  • Manipulation
  • Multi-agent coordination
  • Nuclear decommissioning
  • Sensing and sensor fusion
  • SLAM in extreme environments
  • Structural assessment
  • Telemedicine
  • Unmanned ground, aerial, and marine vehicles
  • Urban search and rescue
  • Wildland fire fighting

In addition, SSRR 2013 encourages the submission of “non-traditional” papers which contribute to understanding robot systems for Public Safety and have an explicit link to Public Safety but may not have results in a high fidelity SSRR domain.

SSRR 2013 will have three paper awards:

  • Best Paper Award
  • Best Student Paper Award
  • Outrageous Visions Award

Important Dates

  • Jun 14, 2013 Submission of proposals for tutorials and special sessions
  • Jul 19, 2013 Submission of regular papers, center/project papers, and vision papers
  • Aug 26, 2013 Notification of acceptance
  • Sep 6, 2013 Submission of Late Breaking Reports
  • Sep 16, 2013 Notification of acceptance of Late Breaking Reports
  • Sep 27, 2013 Submission of final papers